Section : Notes de congrès/conférences

Dioxine et peau (MADISH) (Pour les professionnels)

  • Cas d’étude d’intoxication chez l’homme par 2-5mg de dioxine: effet en trois mois: étude de 2004 à 2009
  1. Dioxine signifie 2,3,7 8  tetrachlorodibenzodioxin-TCDD)
  • Diagnostic Différentiel
  1. chloracné=terme inapproprié (le chlore n’est pas impliqué, ce n’est pas de l’acné),
  2. Introduction d’un nouveau terme: MADISH: Métabolizing Acquired Dioxin Induced Skin Hamartoma
  3. la dioxine se lie a un récepteur nucléaire telle une hormone: aryl hydrocrbon receptor (AHR), lipophilie.
  • La dioxine:
  1. se lie aux graisses et y est stockée pour longtemps (poulet…)
  2. ne peut pas être métabolisée par cytochrome P450 dans le foie
  3. a une demi-vie de 7-10 ans
  4. la modulation d’activité génique induite est via cyp1a1, p27, bax…qui influencent: inflammation; prolifération; différentiation; métabolisme…)
  5. Ces différents mécanismes affectent les organes suivants: foie; pancréas; peau; articulations; nerfs; intestins.
  6. *La dioxine est un Dioxin is a xénobiotique. D’autres substances comme la fumée de cigarette, l’Amineptine (Survector, Servier) et la tianeptine (Stablon, Servier) ont induit le développement de lésions similaires.
  • Nos connaissances avant le cas d’intoxication humaine:
  1. méta analyses disponibles: aucune
  2. cas identiques: 1 seul case report de Vienne en 1997 (fillette empoisonnée progressivement alors que ici d’un coup). 1 second de Vienne
  3. Séveso: accident par Roche. L’homme atteint a reçu des doses deux fois supérieures aux personnes à proximité de l’usine de Seveso (1982) (ce qui correspond à 20000 la dose normale limite): cicatrices déprimées après 15 ans
  • Questions: quels sont les gènes activés?:  prospective genome-wide transcriptional responses and anaylses in blood and skin. sur 51980 gènes (microarray):
  1. 474 gènes modulés dans la peau
  2. 3928 dans le sang
  3. 79 modulés dans le sang et la peau
  • Histopathologie:
  1. qu’est-ce qui est anormal dans la peau de ce patient:

-pas de glandes sébacées

-kystes épidermiques: augmentation de marquge de ki67 et pseudopodes avec synthèse de nouveaux kystes

-dépôt de mucine

-glandes sébacées sont en fait transformées en hamartomes du MADISH

-action sur les cellules souches de glandes sébacées: sebaceous gland stem cell (SGSC)

-glandes sébacées, poils et épiderme maintenus

-l’activation promoteur de CYP1A1 (Cytochrome P450) chez les souris transgéniques induit l’expression de GFP (green fluorescent protein) dans le foie et le museau et oreilles ! des souris. (JID 2008)

  • Alors pourquoi fait-on MADISH ? (physiopathologie):
  1. expression du gène CYP, de la protéine et de la cinétique de la dioxine dans la lésion: L’ARNm du CP1A1 et CYP1A2 sont massivement exprimés. Egalement mis en évidence par immunohistochimie. CYP est encore plus concentré dans les nouvelles lésions et bourgeons.
  2. métabolisme de la dioxine: la peau en accumule sur 10-15 mois puis s’élimine comme le sérum et les lipides sur 45 mois. Les concentrations dans les graisses sont quand même 3 fois plus importantes.
  3. l’éimination n’est pas uniquement métabolique  mais aussi dans la peau qui a aussi au contraire des graisses un métabolisme ++ et un effet métabolique ++
  • Thérapeutique
  1. aucune amélioration ne fût observée après 1 an
  2. amélioration observée entre mai et novembre 2006 (patient diagnostiqué début 2004 et officiellement déclaré guérit en 2009).
  3. “la dermabrasion n’est pas inutile en plus l’enelever les kystes par excision un par un.”
  4. les rétinoïdes sont en fait une erreur, les stéroïdes sont modérement actifs
  • Que faire pour les prochains patients?
  1. Admettre que d’anciens cas sont en fait des MADISH
  2. certains cas de maladie de Verneuil pourraient être une intoxication à la dioxine.
  3. Biopsies à faire chez les patients acnéiques?
  4. AHR lie TH17 qui stimule Il-17 et Il-22 (qui induit une prolifération de l’épiderme). Interêt de la nouvelle thérapie biologique anti Il-22?

Source de l’information: “HMDP visiting expert” Professeur JH Saurat -Singapour – janvier 2010

*Rencontres Romandes de Dermatologie et Vénéréologie – Morges, Suisse – march 2011


Category : dioxin - Modifie le 01.10.2010Category : dioxin poisoning - Modifie le 01.10.2010Category : dioxine - Modifie le 01.10.2010Category : empoisonnement à la dioxine - Modifie le 01.10.2010Category : MADISH - Modifie le 01.10.2010