Section : Articles

Dépistage de la tuberculose avant un traitement par biologiques (anti-TNF)

Tuberculosis screening in patients with psoriasis before antitumour necrosis factor therapy: comparison of an interferon-gamma release assay vs. tuberculin skin test.
Laffitte E, Janssens JP, Roux-Lombard P, Thielen AM, Barde C, Marazza G, Panizzon RG, Saurat JH
Br J Dermatol 2009 Oct 161(4):797-800

Il est recommandable d’effectuer  un “interferon-gamma release assay (IGRA) ou T-SPOT” au lieu d’un test de Mantoux dans le dépistage de la tuberculose latente (TL) dans le cadre d’une initiation d’un traitement anti-TNF alpha.
Les auteurs de cet article ont comparé l’utilité du T-SOT versus le traditionel test de Mantoux dans le dépistage de la TL lors de l’initiation de traitement anti-TNF chez les patients psoriasiques. Les resultats suggèrent que le T-SPOT devrait remplacer le test de Mantoux dans le diagnostic de la tuberculose.
L’IGRA est de plus en plus utilisé en dermatologie dans le dépistage de la TL avant l’initiation du traitement anti-TNF. Deux kits commerciaux sont disponibles: le  T-SPOT.TB et le Quantiferon-TB. Ils fonctionnent sur le prinicipe que les lymphocytes T des individus exposés au préalable produisent de l’interféron-gamma après avoir été exposés à l’antigène mycobactérien. Les lympthocytes T ne sont pas influencés par une vaccination BCG (Bacille Calmette-Guérin). Dans cette étude rétrospective effectuée dans deux services de dermatologie sur une période de 4 ans, 50 patients nécessitant un traitement anti-TNF ont eu un dépistage par le test de Mantoux, l’IGRA ainsi qu’une radiographie du thorax (RX). Les résultats montrent une mauvaise concordance entre les résultats du test de Mantoux et ceux du T-SPOT(k=0.33). De pus un taux de faux positifs de 30% était observé pour le test de Mantoux, alors que chez les mêmes patients, il etait négatif pour le IGRA. Ces patients n’eurent donc pas à prendre un traitement prophylactique de rifampicine ou d’isoniazide. Deux patients eurent un test de Mantoux négatif mais un IGRA positif, avec une RX suggestive de granulomes. A noter également une haute incidence de 20% d’infection TB latente atteignant 20% de la cohorte étudiée; cette haute incidence pourrait etre expliquée par l’origine des patients et par l’anamnèse positive de l’entourage des patients. Bien que l’etude soit retrospective et un petit echantillonage, nous pensons que l’IGRA devrait être utilisé à la place du test de Mantoux. Le “UK National Institute for Health and Clinical Excellence” recommande une confirmation du test de Mantoux par l’IGRA. Mais en suivant ces guidelines, deux patients avec une TL mais avec un test de Mantoux négatif auraient ete manqués. Nous sommes donc davantage en faveur des guidelines des “US Centers for Disease Control and Prevention” qui stipulent qu’un IGRA peut être réalisé en lieu et place du test de Mantoux.

Adapté de f1000.