Section : Articles

Quoi de neuf sur l’acné et l’alimentation ?

Diet and acne.

Bowe WP, Joshi SS, Shalita AR.

J Am Acad Dermatol. 2010 Jul;63(1):124-41.

  • Au sujet de l’acné, les dermatologues passent beaucoup de temps à réfuter les mythes commun concernant le régime alimentaire. Il s’agit néeanmoins d’un sujet controversé qui provient de thèses impliquant certains aliments (chocolat, bonbons, graisses) dans l’aggravation de l’acné. Ces hypothèses initiales ont été véritablement purgées par des études plus ou moins bien faites prenant l’apparence d’une véritable “chasse aux sorcières”. Ceci a mené à un démenti catégorique impregné dans la culture médicale. Ces dernières années, il y a eu une augmentation de l’intérêt de l’implication de certaines classes alimentaires dans le développement de l’acné, notamment les hydrates de carbone et les produits laitiers. Cette revue de la litérature, à la fois intéressante et complète montre des associations, faibles et fortes avec l’acné:
  1. les régimes riches en hydrates de carbone peuvent exacerber l’acné car les individus prenant peu d’hydrates de carbone ont moins de lésions (Smith, 2007 and 2008)
  2. la consommation de produits laitiers est faiblement associée avec l’acné (la composante hormonale des produits laitiers et davantage impliquée que la composante calorique car l’associaition est plus forte avec le lait écrémé)(présentation powerpoint)(Adebamowo, 2007 and 2008)
  3. une controverse existe encore pour les produits suivants (études chez l’homme limitées, études principalement in vitro et chez l’animal)(les effets secondaires d’une prise excessive sont indiqués en gras):

-acides gras omega 3 (les individus consommant du poisson et des fruits de mer ont moins de lésions)(arrière goût d’odeur de poisson, douleurs abdominales, diarrhées, formation d’ecchymoses et saignements plus facilement).
-antioxydants (Thé vert (contient du EGCG (epigallocatechin – 3 – gallate), Vitamines A, E, selenium: des niveaux plus faibles sont retrouvés chez les patients avec des lésions plus sévères. EGCG: insomnie, augmentation des urines, anxiété. Vitamin E: augmentation du risque de saignement, nausées, diarrhées. Vitamine A (effet positif avec 300000-500000UI de rétinol par jour). Etudes chez l’homme disponibles mais méthodologie biaisée (Nausées, vommissements, céphalées, vertiges, fatigue, vision trouble, douleurs osseuses, ostéoporose, démangeaisons, toxicité hépatique, perte de cheveux, malformations congénitales, peau sèche, augmentation de la pression intracrânienne).
-zinc. Efficace pour l’acné inflammatoire (Nausées, Vommissements, Diarrhée, Crampes abdominales).
-iode
-fibres alimentaires (l’acné s’améliore avec une prise de 30g de fibres (13g de fibres dans les céréales par jour) (flatulence, ballonnement, crampes abdominales).

  • Ceci étant dit, les auteurs soulignent le manque d’études cliniques randomizées et encouragent cette méthodologie à être utilisée dans de futures études. Nous souhaitons rajouter que bien que les associations demeurent encore controversées, les dermatologues doivent être aptes à adresser ce point sans toutefois faire des conclusions catégoriquement positives ou négatives.

Category : Acné - Modifie le 01.27.2011Category : acne vulgaris - Modifie le 01.27.2011Category : alimentation - Modifie le 01.27.2011Category : diet - Modifie le 01.27.2011