Section : Dermatologie dans les maladies systémiques

La photosensibilité (Pour les professionnels)

Si vous êtes sensibles à la lumière, vous pourriez etre atteints de photosensibilité.

  • La photosensibilité se définit comme une réaction cutanée lorsque celle-ci est exposée à une quantité plus faible de lumière. Il existe plusieurs affections qui peuvent rendre la peau sensible à une source de lumière. On dit que certaines personnes avec des peaux claires (phototypes selon Fitzpatrick 1 et 2) sont plus sensibles à la lumière directe du soleil et développent souvent un coup de soleil (erythème solaire) en réponse à cela.
  • La photosensibilité se manifeste sur la peau par le développement d’une éruption cutanée (photodermatose). La photodermatose se produit après l’exposition au soleil ou à une autre source de lumière claire. La lumière du soleil contient à la fois de la lumière visible ordinaire (photons) et de la lumière invisible de longueur d’onde plus courte que l’on appelle rayons ultravio.lets (UV). Les UV provoquent le bronzage mais sont aussi responsables du coup de soleil (erythème solaire) et des cancers de la peau.
  • La lumière ultraviolette est principalement divisée en deux types: les UVA et les UVB (les UVC sont un type mineur qui n’atteint pas normalement la surface terrestre). Les UVA sont de longueur d’onde plus longue (315-400nm) et sont responsables du bronzage alors que les UVB sont de longueur d’onde plus courte (280-315nm). Ces dernières sont responsables de coup de soleil et du bronzage. La photosensibilité la plus commune est celle envers les UVA.

*UVC (100-280nm)

  • Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un individu peut devenir sensible à la lumière. Beaucoup de médicaments peuvent rendre la peau plus sensible au soleil: des exemples comprennent les antibiotiques (tetracylines et sulfamides…), des médicaments pour le coeur (comme l’amiodarone…)…Il y a aussi des problèmes medicaux qui peuvent augmenter la sensibilité à la lumière. Les patients souffrant de lupus erythémateux exacerbent leurs problèmes de peau apres l’exposition au soleil; certains types de porphyrie sont aggravés par le soleil. Une affection héréditaire rare appelée xeroderma pigmentosum (où il y a un problème dans la réparation de l’ADN) augmente le risque de développer des cancers de la peau. D’autres photodermatoses d’origine génétique incluent le syndrome de Bloom et le syndrome de Rothmund Thomson).
  • Dans certains cas, la cause de la photosensbilité n’est pas connue (idiopathique), on sait juste que le soleil rend la peau plus à même de faire des coups de soleil. Des exemples comprennent lucite polymorphe, lucite juvenile printannière, prurigo actinique, uticaire solaire, dermatite actinique chronique, hydroa vacciniforme et pseudoporphyrie).
  • Les photodermatoses peuvent aussi être induites par l’application externe de produits photosensibilisants. La réaction cutanée qui s’ensuit est appelée photodermatose exogène. Localement les photodermatoses peuvent être provoquées par des plantes, des légumes, des fruits, des produits chimiques, des parfums, des teintures et des désinfectants.
  • Certaines photodermatoses appelées photodermatoses métaboliques sont provoquées par un déficit métabolique ou par un déséquilibre d’une substance chimique dans le corps. La cause la plus fréquente de ces photodermatoses est le groupe porphyries qui est caracterisé par l’augmentation de porphyrines dans la peau. Des exemples comprennent porphyrie cutanée tardive, protoporphyrie érythropoïétique, “variegate porphyria” et la porphyrie érythropoïétique (Maladie de Gunther ou maladie du Loup-Garou).
  • Les dermatoses photoexacerbées sont des maladies de la peau qui sont aggravées par l’exposition à la lumière. Ces affections comprennent les lupus érythémateux (dans les formes aiguës et subaiguës), la dermatomyosite, la maladie de Darier, la Rosacée (Mal des Celtes), le Pemphigus vulgaire, la dermatite atopique et le psoriasis.
  • Bien que la majorité des personnes avec le psoriasis et la dermaite atopique s’améliorent avec l’exposition solaire, environ 10% rapportent une aggravation.
  • La photosensibilité peut être confirmée par un phototest. Dans ce test de la lumière artificielle de différentes sources est appliquée sur des petites surfaces de la peau pour voir si une éruption cutanée peut être reproduite ou si le coup de soleil se produit plus rapidement et facilement que la normale (Concept de la Dose Erythématogène Minimale ou DEM (MED)).
  • On peut aussi effectuer un photopatch test. Il s’agit d’appliquer un patch (comme un test épicutané) contenant une substance pendant deux jours. Apres, le patch est enlevé et de la lumière est appliquée sur le peau. On regarde deux jours plus tard si une réaction est observée et à quel degré.

Alors, comment peut-on prévenir une photodermatose si on souffre de photosensibilité ?

  • Pendant l’été, vous devriez limiter les sorties à l’exterieur au matin ou au soir. Vous devrez aussi vous protéger du soleil même si vous êtes à l’ombre ou à l’interieur d’une voiture, parce que les UVA peuvent traverser les vitres.
  • Vous devriez aussi bloquer toute lumière en portant des vêtements protecteurs (de couleur foncée et tissés de manière serrée). Portez des chemises avec des cols hauts et des longues manches, des pantalons ou un robe longue, des chaussettes et des souliers, des chapeau larges (wide-brimmed) et même des gants. Certains vêtements portent maintenant l’étiquette UPF (Ultraviolet Protection Factor), il s’agit de l’indice de protection pour les textiles. Choisissez les UPF avec un indice UPF de 40 ou davantage.
  • Vous pouvez aussi appliquer des crèmes solaires (agents physiques ou chimiques). Les agents physiques (aussi appeles ècrans totaux) sont très efficaces car ils bloquent les rayons UVA et UVB en provoquent la réflection des rayons ultraviolets. Le seul inconvenient c’est qu’ils sont de consistance un peu grasse et ils sont d’apparence peu esthétique (en donant un aspect argenté à la peau). Vous devriez aussi selectionner une crème solaire avec un haut indice de protection (SPF (Sun Protection Factor) supérieur à 30) et qui est imperméable.
  • Il y a des choses en plus que vous pouvez essayer. Vous pouvez utiliser des films (des grandes serviettes en plastique translucides et teintés qui peuvent être appliqués sur les fenêtres de la voiture ou de la maison. Des masques peuvent recouvrir le visage pour les trajets prolongés à l’extérieur: bien sûr ce n’est pas forcément pratique ni esthétique !)

Category : photosensibilité - Modifie le 05.1.2014