Section : Notes de congrès/conférences

La Télédermatologie: Approche Pratique (Pour les Professionnels)

Mettre en place un service de télédermatologie

Pourquoi faire de la télédermatologie ?

  • Ca permet d’abolir la distance physique entre les dermatologues et les patients. Elle peut se faire à partir de n’importequelle distance et le mode asynchrone (store and forward) permet de se faire indépendamment du facteur ” temps”.
  • Elle permet d’apporter la compétence de médecins spécialistes dans les régions mal desservies.

Quels sont les facteurs à considérer quand on installe un service de télédermatologie ?

Cela dépend du mode de télédermatologie que l’on veut pratiquer:

Mode synchrone (“En temps réel”):

  • caractéristiques: permet une interaction en direct, les questions et les explications peuvent être adressées immédiatement
  • ce qui est requis: un appareil de vidéoconférence (10-15000USD), des caméras d’examen (medicales 5-6000 USD, marché grand public 600-1800 USD), connexion internet spécifique et sûre (minimum 384 Kbps de largeur), ressources humaines*.

*coordinateur pour opérer la caméra (demande du temps car plusieurs prises de vues sont souvent nécessaires), personnel pour prendre les rendez-vous, le besoin de médecins généralistes ou des “primary care providers” est au choix, assistance technique.

Comment faire une consultation?

  • Aménagement de la pièce: arrangement des sièges, s’assurer d’une configuration qui permet une communication confidentielle
  • Faire le patient donner un consentement signé avant de faire la consultation
  • l’envoi du patient se fait par un généraliste, collègue
  • dossier médical: ne pas enregistrer toute la consultation (c’est beaucoup trop d’information mais avec des besoins en mémoire de moins en moins problématiques, le choix de la quantité à stocker est libre)
  • Consultation de suivi ?
  1. par télédermatologie ou face à face
  • Problèmes ?
  1. Qualité de l’image
  2. coût technologique élevé

Mode asynchrone (Store and forward)

  • caractéristiques:
  1. interaction indirecte
  2. moins coûteux et cette méthode est dont beaucoup plus utilisée que le mode synchrone (temps réel)
  3. utile pour le triage (déterminer les cas complexes vs les cas triviaux)
  4. la localisation géographique est sans importance (pour autant qu’il y ait un connexion internet); consentement signé avant la consultation initiale; patients également envoyés par généralistes (Primary Care Physician); explication pour le patient (“c’est comme quand on fait des radiographies, vous ne verrez pas le dermatologue)
  • Déroulement de la consultation:
  1. le coordinateur pose des questions
  2. le coordinateur prend des photos
  3. le coordinateur envoie les fichiers au dermatologue
  4. le dermatologue répond en donnant ses commentaires et recommandations
  • besoins:
  1. appareils photos numériques (à optique réglables ou standards): la résolution n’est plus un problème (tant qu’il y a au moins 10 megapixels), prise de photo en mode macro, stabilisateur d’images, acquisition de l’image sans flash
  2. transmission sécurisée des données  (Teledermsolutions, Second opinion, Medweb, AFHCAN)
  3. le plus important demeure un bon photographe*
  4. le médecin qui envoie le patient devra prendre le temps d’expliquer des choses comme le diagnostic et le traitement parce que le dermatologue ne pourra pas le faire directement.


*Comment prendre une photo:

  • prendre la photo avec une règle a côté de la lésion
  • prise de photos de tout le corps pour déterminer la distribution des lésions (devant, derrière, latéral droit et latéral gauche)
  • Dessiner la localisation de la lésion sur une image du corps.

Contributeurs
Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse

Armstrong A – Teledermatology 101. 69e Réunion annuelle de l’AAD (American Academy of Dermatology) – La Nouvelle Orléans, Louisiane, Etats-Unis d’Amérique (USA)


Category : Approche Pratique - Modifie le 03.27.2011Category : Practical Approach - Modifie le 03.27.2011Category : Télédermatologie - Modifie le 03.27.2011Category : teledermatology - Modifie le 03.27.2011