Section : Notes de congrès/conférences

Maladie Auto-immune ? En fait c’est la lèpre !

  • La maladie de Hansen (lèpre) est une maladie infectieuse qui touche la peau et les nerfs. Cette maladie est peut être entrain de revenir principalement à cause des cas importés…bien que la maladie ait été oubliée depuis longtemps. La maladie est endémique en Inde et elle y est enseignée en raison de présentions communes (comme l’est la syphilis dans beaucoup de pays). En d’autres mots, la maladie de Hansen est une “grande simulatrice”, autant que l’est la syphilis !
  • Les auteurs de Hanoi, Vietnam rapportent le cas suivant:
      • femme de 31 ans
      • antécédants de papules sur l’oreille droite et la joue depuis 9 ans
      • le frottis sous-cutané (slit-skin smear) fait à ce moment d’avait pas détecté de bacilles (acid-fast, AFB, Mycobacterium Leprae)
      • Les lésions avaient alors disparu avec la méthylprédnisolone.
    • 6 mois avant de se présenter, la patiente a dévélopé des plaques et nodules érythémateux et douloureux sur les bras et les jambes
      • Le patient a répondu au traitement de méthylprédnisolone.
    • Puis apparition de plaques et nodules erythémateux dans les aisselles et dans les bras.
      • Cette fois-ci le frottis sous-cutané a détecté des AFB et le diagnostic de lèpre lépromateuse borderline fût posé.
    • Le seul problème c’est que depuis le début, le diagnostic posé avait été celui d’une maladie auto-immune:
      • la première fois comme lupus érythémateux systémique (pas de prise de sang effectuée)
      • la seconde fois comme syndrome de Sweet.

 

  • Liu et al. ont fait une revue rétrospective sur 80 cas de lèpre et ont retrouvé un diagnostic éroné (verif) dans 53 cas. Le problème est plus fréquent pour les réactions de réversion de type 2: érythème noueux lépreux (erythema nodusum leprosum, ENL). On prend ces réactions comme des maladies autoimmunes et on les traite avec les stéroïdes.

Conclusion: avant de diagnostiquer l’érythème noueux, il faut considérer les circonstances du patient si on est dans un pays dévélopé (cas importé). Dans les zones endémiques, il faut mettre la lèpre en haut du diagnostic différentiel.

Source de l’information: Tranh MT – Borderline Lepromatous Leprosy mistaken for Auto Immune disease. 2014 (4) – 21st Regional Conference of Dermatology; Danang (Vietnam)