Section : Articles

Les kératoses séborrhéiques dans le lit de l’ongle

Ungual seborrheic keratosis.

Bon-Mardion M, Poulalhon N, Balme B, Thomas L.

J Eur Acad Dermatol Venereol. 2010 Sep;24(9):1102-4. Epub 2010 Feb 9.

Les kératoses séborrhéiques (KS) font partie du quotidien du dermatologue et consituent la tumeur bénigne la plus fréquente (cutanée ou non).
Elles se présentent comme des papules “collées sur la peau” initiallement lisses en surface devenant progressivement plus foncées et rugueuses au toucher. Elles peuvent se trouver n’importe où sur la surface du corps où des follicules pilleux sont présents (épargnant donc les paumes des mains et les plantes des pieds).
En pratique, l’intérêt n’est pas de savoir comment ces lésions se développent, mais à quoi elles peuvent ressembler (diagnostic différentiel). Des lésions pigmentées comme le mélanome doivent être exclues, ce qui nécessite souvent une biopsie.

Cet article de Lyon, France montre à quel point les KS peuvent être partout,y compris dans le lit de l’ongle. Le diagnostic de KS fût confirmé histologiquement après avoir montré les caractéristiques d’une KS à l’examen dermatoscopique.
Même si dans ce rapport, il s’agit ici d’un patient avec un ongle leucoxanthonychique (blanc et jaune) stable depuis un an et que le diagnostic différentiel considéré ici comprend le carcinome spinocellulaire, l’onychomatricome et l’onychopapillome (lésions HPV-induite), il est important de garder à l’esprit que pour les nombreux médecins qui ne voient pas de lésions ungéales tous les jours, il convient d’élargir le diagnostic différentiel pour inclure les lésions pigmentées.
Les KS peuvent aussi en tout état de vraissemblance se présenter comme un mélanonychie longitudinale: ceci peut être provoqué par un névus mélanocytaire, un mélanome, un traumatisme et maintenant même un KS !

Il est surprenant que le nombre de cas rapportés des KS sur le lit de l’ongle ne soit pas plus grand, mais après tout il n’y a pas de follicules pilleux dans la région du pli de l’ongle.

Toutefois, en pratique rien ne change. Il demeure primordial de faire une biospie ungéale en cas de décoloration de l’ongle (brunâtre, jaunâtre, blanchâtre) (après avoir exclu une mycose), ceci afin d’exclure une affection maligne.


Category : Kératose séborrhéique - Modifie le 07.31.2011Category : nail - Modifie le 07.31.2011Category : ongle - Modifie le 07.31.2011Category : Seborrheic keratosis - Modifie le 07.31.2011Category : ungual - Modifie le 07.31.2011