Section : Notes de congrès/conférences

Acné excoriée: traitement d’une maladie d’origine psychologique

  • L’ Acné excoriée (AE) est une psychodermatose qui touche typiquement les jeunes femmes.
  • Il s’agit d’une dermatose auto-induite facilement admise par les patients.
  • Les patients arrachent des papules imaginées et à l’examen physique, aucune des lésions élémentaires de l’acné (comédons) ne sont présentes.
  • 2 types de mécanismes psychologiques expliquent ces excoriations:
    • excoriations par habitude
    • excoriations émotionnelles
  • Le traitement est principalement comportemental comme les médicaments (que ce soit pour l’acné ou les troubles psycholoiques) sont inefficaces.
  • Le traitement efficace se fait à travers la thérapie psycho-comportementale: la thérapie de reversion des habitudes (HrT=habit reversal therapy) peut être efficace pour réduire l’envie de se gratter dans l’eczéma et peut être efficace chez les patients ayant l’AE se grattant par habitude.

HrT

  • 1. psychorelaxation de l’esprit en éduquant la possibilité de comportements inconscients
  • 2. faire le patient se rendre compte en l’incitant à compter le nombre de fois qu’il excorie les boutons
  • 3. éduquer sur des stratégies:
    • faire le point et appuyer sur les lésions
    • techniques de disraction (garder les mains occupées, stressball). Définir des stratégies pour faire face à des situations aiguës de stress
    • motivationnel

Relaxation

  • psychoéducation: excoriations émotionnelles, facteurs déclenchants et réaction au stress
  • apprendre des techniques de relaxation: contrôler la fréquence des battements cardiques, techniques de respiration-initiallement pendant 2 à 5 minutes par jour, puis jusqu’a 30 minutes lors de situations stressantes.
  • apprendre à accepter des situations, sans les ignorer mais en apprenant le corps à ne pas réagir
  • construire la confiance en soi.
  • Le stress est une cause d’excoriations émotionnelles
  • Dans cette étude rétrospective anglaise:
    • sur 3 patients qui se sont présentés dans la section de psychologie clinique d’un service de psychodermatologie
    • l’âge moyen était de 30 ans
    • 8 sessions de HrT

 

  • Résultats
    • le traitement médical etait inefficace
    • En revanche, apprendre à focaliser sur les avantages d’améliorer son apparence physique l’est (la “positive-attitude”)
    • L’HrT:
      • A permis la réduction des excoriations donc d’améliorer l’apparence. Cela a donc resulté en la réduction des:
        • scores d’anxiété
        • scores de dépression
        • …et a amelioré la qualité de vie.

Conclusion:

  • L’ Acné excoriée est difficile à traiter
  • Cela passe en travaillant avec le psychologue pour mesurer et traiter les excoriations habituelles et celles d’origine émotionnelle.

Contributeurs

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse.

Source de l’information: 2014 (03)- Di Nardo A., A psychological intervention with people with acne excoriee: a case series. 72e Réunion annuelle de l’AAD (American Academy of Dermatology) (Denver, CO, Etats-Unis)