Section : Articles

Colite ischémique suivant la mésothérapie chez une patiente en surpoids

Ischemic colitis after mesotherapy combined with anti-obesity medications.

Kim JB, Moon W, Park SJ, Park MI, Kim KJ, Lee JN, Kang SJ, Jang LL, Chang HK.

World J Gastroenterol. 2010 Mar 28;16(12):1537-40.

  • La mésothérapie et les médicaments contre l’obésité sont à la mode pour traiter respectivement le remodelage des silhouettes du corps et la perte de poids (maigrir). Bien que ce dernier soit efficace et qu’il ait des effets secondaires, le premier est souvent proposé parce que en dépit d’une efficacité qui demeure encore à être prouvée, les risques sont “dits” faibles.
  • Les effets secondaires de médicaments contre l’obésité incluent:
  1. augmentation de la tension artérielle
  2. maux de tête
  3. constipation
  4. insomnie…
  • Les effets secondaires de la mésothérapie incluent:
  1. formation d’ecchymoses
  2. oedème
  3. nécrose cutanée
  4. hématome abdominal au niveau du site d’injection
  5. toxicité hépatique
  6. démyélinisation nerveuse
  7. infection mycobactérienne atypique…
  • Les auteurs rapportent l’histoire d’une femme de 39 ans en bonne santé habituelle  ayant comme facteurs de risque une surcharge pondérale (Body Mass Index (BMI) de 29.2 Kg/m2) qui développe une colite ischémique (après un passage de sang dans les selles pendant 12 heures) 8 jours après une mésothérapie et prenant en même temps des comprimés contre l’obésité (non détaillé). Le diagnostic suspecté par colonoscopie fût confirmé par biopsie de la muqueuse (anatomopathologie).
  • Cet effet n’ayant jamais été décrit chez des patients prenant soit des comprimés contre l’obésité, soit des patients recevant un traitement de mésothérapie, le problème observé mène à suspecter le potentiel de développer un trouble vasculaire sanguin. Certains médicaments contre l’obésité comme la fenfluramine et la phentermine peuvent provoquer une colite ischémique même si ils sont pris seuls (ce n’est selon les auteurs pas les médicaments pris par la patient, même si le nom exact du médicament n’est pas mentionné dans l’article). L’action de la mésothérapie pourrait s’expliquer par vasoconstriction vasculaire lors d’injection d’anesthésique (lidocaïne-adrénaline) contre la douleur.
  • Nous avons souhaité souligner l’importance de cet article, même si il n’est pas publié dans un journal de dermatologie. Il met en exergue les effets secondaires  qui peuvent être créés par l’action conjointe de deux traitements, en l’occurence ici la mésothérapie combinée avec la prise de médicaments contre l’obésité. La colite ischémique peut menacer le pronostic vital et le pronostic se péjore d’autant plus que le patient est âgé. Davantage d’études permettront peut-être d’expliquer la pathophysiologie de l’ischémie vasculaire. Elles permetttront également d’établir si une association de ces deux modalités thérapeutiques est raisonnable et sans danger. Personnellement,  à l’heure actuelle, il n’est vraiment pas difficile de choisir à quel traitement renoncer, ne serait-ce que d’un point de vue bénéfice. (en savoir davantage sur la mésothérapie)

Category : colite ischémique - Modifie le 05.23.2010Category : ischemic colitis - Modifie le 05.23.2010Category : mésothérapie - Modifie le 05.23.2010Category : mesotherapy - Modifie le 05.23.2010Category : overweight - Modifie le 05.23.2010Category : surcharge pondérale - Modifie le 05.23.2010