Section : Avis de prise en charge Section : Polémique

La mésothérapie: un mal pour un bien? (Pour les professionnels)

  • La mésothérapie fut mise au point en 1952 par Michel Pistor. La technique fût initalement dévéloppée dans le traitement de troubles vasculaires et lymphatiques.
  • Elle consiste en l’injection avec de très fines aiguilles d’hormones, d’enzymes, de nutrients, de produits pharmaceutiques, d’agents homéopathiques, de détergents ainsi que d’autres produits dans la couche sous-cutanée (hypoderme) de la peau (l’injection de phosphatidylcholine serait différente). D’après notre expérience, il est d’ailleurs parfois difficile d’obtenir des fabricants de ces produits injectables la composition.
  • En raison du mystère qui entoure cette technique, elle est mal reçue par la communauté scientique médicale. Elle présente des risques de réactions dont la thyrotoxicose
  • A ce jour, peu d’études cliniques démontrent le mécanisme d’action de ingrédients “actifs” et encore moins l’action lipolytique. Il s’agit d’une technique énigmatique dont la vocation serait de traiter efficacement:
  1. la contours irréguliers de la peau.
  2. la cellulite
  3. l’excès de graisse (par lipolyse)
  4. la chute de cheveux.
  • Alors qu’une action lipolytique serait  le méchanisme d’action, cette technique a aussi été utilisée dans le traitement de maladies dermatologiques et rhumatologiques.
  • La nouveauté de ces dernières années est de l’utiliser dans le rajeunissment cutané:

Il n’y a pratiquement aucune étude scientifique revue par des collègues disponible. L’effet sur la peau serait:

  1. une réduction des rides
  2. une augmentation de l’élasticité de la peau
  3. une amélioration de la pigmentation

Nous vous invitons à consulter une présentation powerpoint sur l’action de la mésothérapie sur le visage visant à induire une réjuvénation:

Mesotherapy for facial skin rejuvenation (en anglais)(d’après Amin S. et al , Dermatol Surg 2006; 32: 1467-1472):

  • aucun effet secondaire majeur sinon:
  1. un érythème temporaire
  2. des saignements ponctués
  3. une douleur supportable
  4. urticaire, douleur importante et ecchymoses dans 5% des cas.
  • l’évaluation clinique ne permet pas différencier (de 1 à 6 mois après le traitement) une amélioration de:
  1. l’érythème
  2. des rides (superficielles ou profondes)
  3. de la dyschromie
  4. des télangiectasies
  • l’évaluation au microscope des régions affectées ne montre aucun changement:
  1. de l’épaisseur de l’épiderme.
  2. du diamètre des vaisseaux ou de leur densité
  3. du degré d’élastose solaire
  4. dans le contenu ou structure des fibres d’élastine
  5. de l’épaisseur du derme
  6. de l’épaisseur des fibres de collagène
  7. de la fibrose

En conlusion,  a ce jour, l’efficacité de la mésothérapie dans la prévention et le traitement du vieillissement cutané est très contestable. Toutefois, en raison de la popularité de la mésothérapie, il faut se garder de faire des conclusions prématurées, mais davantage d’études seront nécessaires afin de montrer l’éfficacité du traitement. Vu les effets secondaires “dits” faibles (dont certains mortels)  , le patient ne devrait faire le traitement qu’en pleine connaissance de l’état de l’ignorance dans lequel la litérature médicale se trouve quant à l’efficacité du traitement.

Bibliographie

  • Mesotherapy for facial skin rejuvenation: a clinical, histologic, and electron microscopic evaluation. Amin SP, Phelps RG, Goldberg DJ. Dermatol Surg. 2006 Dec;32(12):1467-72.
  • Factitious thyrotoxicosis induced by mesotherapy: a case report. Danilovic DL, Bloise W, Knobel M, Marui S. Thyroid. 2008 Jun;18(6):655-7.
  • Effectiveness of mesotherapy on body contouring. Park SH, Kim DW, Lee MA, Yoo SC, Rhee SC, Koo SH, Seol GH, Cho EY. Plast Reconstr Surg. 2008 Apr;121(4):179e-85e.
  • Histological changes associated with mesotherapy for fat dissolution. Rose PT, Morgan M. J Cosmet Laser Ther. 2005 Mar;7(1):17-9.
  • Mesotherapy and phosphatidylcholine injections: historical clarification and review. Rotunda AM, Kolodney MS. Dermatol Surg. 2006 Apr;32(4):465-80.

Ces conseils sont donnés à visée informative uniquement. Ils ne remplacent aucunement les jugements diagnostics et thérapeutiques fait par un médecin dermatologiste ou expérimenté dans la prise en charge des maladies de la peau.


Category : effets secondaires - Modifie le 05.13.2010Category : mésothérapie - Modifie le 05.13.2010Category : mesotherapy - Modifie le 05.13.2010Category : risks - Modifie le 05.13.2010Category : risques - Modifie le 05.13.2010Category : side effects - Modifie le 05.13.2010