Section : Articles

Le role de la périostine dans le vieillissement

The matricellular protein periostin contributes to proper collagen function and is downregulated during skin aging.
Egbert M1, Ruetze M2, Sattler M1, Wenck H1, Gallinat S1, Lucius R3, Weise JM4.
J Dermatol Sci. 2014 Jan;73(1):40-8. doi: 10.1016/j.jdermsci.2013.08.010. Epub 2013 Sep 3.

Le vieillissement de la peau peu se voir à deux niveaux:

  • épidermique: changement de la texture et de la couleur.
  • dermique: induction de rides et du relâchement cutané.
  • Nous allons nous focaliser sur le vieillissement dermique.

Le derme est principalement responsable dans le volume de la peau et lors du vieillissement, on retrouve les changements suivants:

  • diminution de la quantité d’acide hyaluronique qui agit comme “éponge” pour maintenir l’eau dans le derme. C’est ce principe qu’on utilise lors d’injections de “comblement”.
  • altérations dans la structure tridimensionnelle du derme (ou de la matrice extracellulaire)
  • Ces changements ne peuvent pas toujours être compensés par les injections de “comblement”, mais la paralysie/relaxation de la musculature sous-jacente peut aider la matrice extracellulaire à maintenir sa fonctionalité.

L’article suivant montre comment la périostine est importante pour maintenir le fonctionnement du collagène:

  • La périostine est une protéine de la matrice extracellulaire qui est présente au sein des tissus riches en collagène.
  • La périsotine influence la synthèse des fibrilles de collagène dans les fibroblastes – probablement en promouvant l’assemblage latéral des fibrilles individuelles de collagène.
  • Contrairement à beaucoup d’autres protéines de la matrice extracellulaire, elle est présente à tout moment; pas uniquement lors de l’embryogenèse ou la réparation tissulaire (wound healing).
  • A travers différents mécanismes: TaqMan, Real-time PCR, irradiation par les UV, expériences “knockdown” , immunohistochimie, microscopie électronique, mesure de la dégradation du collagène et l’analyse de crosslink du collagène…

Les auteurs montrent que:

  • L’expression de périostine est la plus importante au sein du derme papillaire et qu’elle est “down-régulée” dans les vieillissements intrinsèque (naturel) et extrinsèque (irradiation par les UV par exemple).
  • L’induction de la disparition de la périostine (“knockdown of perisostin”) dans les fibroblastes induit l’augmentation du diameère des fibrilles de collagène et une anomalie dans leur structure.

Commentaire: la périostine semble jouer un role important dans la résistance mécanique du derme caractéristique de la peau jeune, En favorisant la présence de cette proteine (soit par sa production par les fibroblastes, ou en l’apportant depuis l’extérieur), on pourrait confirmer cette hypothèse.

Contributeurs

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse.