Section : Notes de congrès/conférences

Les Médias Sociaux (Facebook…) en Dermatologie (Pour les professionnels)

La puissance des médias sociaux ça se voit car c’est entrain de rapidement changer les régimes politiques au Moyen Orient (en quelques semaines) (Tunisie, Egypte…)

  • A quoi sert les médias sociaux ?
  1. Ils permettent d’obtenir des patients. Traditionnellement, ça se fait de “bouche à oreille”. Les médias sociaux font la même chose mais de manière exponentielle (alias des anabolisants !)
  2. augmenter l’influence (force politique, lobby)
  3. augmenter la réputation
  4. augmenter l’indépendance du médecin
  • Qu-est-ce cela requiert ?

On ne peut pas compter sur les autres, il faut le faire soi même:

  1. il faut travailler
  2. être créatif
  3. perséverer
  • Qu-est-ce qu’un média social ?
  1. facebook en est le prototype
  2. mais il y en a des miliers (wikipedia, twitter, youtube…)
  3. c’est le fait de partager en ligne
  4. à l’instar de la CB (walkie-talkie) ça permet d’abolir les distances et ça permet de faire plus efficacement ce que l’on sait déjà faire; communiquer. Il y a un siècle, notre résea social se limitait à la famille, maintenant c’est un melting pot mondial.
  • Finalement, le média social, pourquoi est-ce important ?

Faisons une comparaison:

1. match de foot (américain comme le superbowl)

-100000personnes y vont

-110 millions le voient à la télé

2. Facebook, c’est

-175 millions de personnes tous les jours. Les femmes de plus de 55 ans, c’est le segment de croissance le plus grand

-Youtube: 2 milliards de vidéos sont vues tous les jours

Le point commun, c’est que l’on fait confiance à des personnes, pas à des concepts ou des publicités.

  • Google: 3/4 des personnes cherchent des informations médicales sur internet: c’est pourquoi il y a Google Health.
  1. les médecins sont par ailleurs les premiers quand des recherches sont faites. Ils sont par ailleurs également évalués
  2. plus on fait de contenu en étant actif, plus on a de chance d’être dessus; ceci indépendament de faire de la pub ou non.

Autres médias sociaux:

  • Myspace:
  1. fonctionne comme facebook sur le principe des amis
  2. partage d’expérience
  3. il s’agit une niche pour les individus plus jeunes: davantage focalisé sur la musique. L’intérêt pour un dermatologue serait de recruiter les patients avec de l’acné
  • Twitter
  1. ressemble à un micro blog
  2. les tweets permettent une communication simultanée
  • Linked In
  1. c’est un facebook pour professionnels
  2. intérêt pour communiquer entre collègues
  3. permet de se présenter pour solliciter des gens (futurs patients)
  • Foursquare
  1. comme twitter
  2. mais pas pour dire ce que l’on fait, mais où on est (je suis chez le dermatologue): en faisant beaucoup de check in, on devient le “maire”
  • Sermo
  1. pour médecins uniquement
  2. discussion entre médecins
  • Google places
  1. to know where you are
  • Patientslikeme
  1. -les patients avec des maladies en commun se rencontrent en ligne pour discuter…le plus souvent à propos de leurs médecins !
  • Pourquoi le corps médical devrait t-il s’inquiéter ?
  1. Les médecins n’y vont pas et pourtant…
  2. En y allant pas, les chiropraticines, les naturopathes… remplissent le vide, ainsi que les patients (Jenny McCarthy: who’s afraid about the truth about autism concerning vaccines)
  • Que faut-il faire pour bénéficier du média social dans le cadre de sa profession ?
  1. se fixer des objectifs
  2. avoir un site web
  3. avoir un blog (un site web mis à jour régulièrement): google le sait si on ne le met pas régulièrement à jour
  4. avoir un média social et un fan page ou group.
  5. Faire une vidéo
  • 6 choses à retenir
  1. partager et motiver
  2. ne pratiquez pas la médecine en ligne (on peut parler de dermatologie SANS DONNER D’AVIS MEDICAL)
  3. protégez la confidentialité (ne faites pas suivre les messages que vous recevez de patient…)
  4. Ne spammez pas (poster de messages en demandant de “venir me voir”)
  5. Créez du contenu personal, original de haute qualité (apprenez à faire la part de ce qui est personel et professionnel)
  6. Ne postez pas des messages négatifs. Même si vous les supprimez, ils demeurent en ligne pour très longtemps.

Contributeurs
Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse

Social Media and Dermatology: How Twitter and Facebook will Help You and Your Practice. Benabio. J – 69e Réunion annuelle de l’AAD (American Academy of Dermatology) – La Nouvelle Orléans, Louisiane, Etats-Unis d’Amérique (USA)


Category : facebook - Modifie le 02.17.2011Category : Foursquare - Modifie le 02.17.2011Category : google places - Modifie le 02.17.2011Category : le média social et la dermatologie - Modifie le 02.17.2011Category : les médias sociaux et la peau - Modifie le 02.17.2011Category : Linked In - Modifie le 02.17.2011Category : MySpace - Modifie le 02.17.2011Category : patientslikeme - Modifie le 02.17.2011Category : sermo - Modifie le 02.17.2011Category : social media and dermatology - Modifie le 02.17.2011Category : social media and the skin - Modifie le 02.17.2011Category : twitter - Modifie le 02.17.2011