Section : Maladies de peau

L’Histiocytofibrome (Le Dermatofibrome)

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse

Qu’est-ce que l’histiocytofibrome (dermatofibrome) ?

  • Il s’agit d’une affection bénigne.
  • Il se présente chez les femmes 9 fois plus fréquemment que chez les hommes.
  • Il est aussi appelé histiocytofibrome bénign superficiel.

Quel en est la cause ?

  • La cause exacte de son développement est inconnue.
  • La théorie initiale est qu’il s’agissait d’une réaction à une piqûre d’insectes. Il a aussi été émis l’hypothèse qu’il s’agit d’une prolifération tumorale.
  • Hypothèse: comme son apparition se fait souvent chez les femmes en âge de procréer, des facteurs hormonaux pourraient jouer un rôle.

A quoi ça ressemble ?

  • L’histiocytofibrome se présente comme des bosses dermiques qui sont typiquement distribuées sur les jambes.
  • En comprimant la lésion latéralement, elle part en profondeur (“dimple sign” en anglais).
  • Les lésions peuvent être foncées et cela est provoqué par le dépôt d’hémosiderine (la lésion peut alors ressembler au mélanome).

Pigmented Dermatofibroma

Histiocytofibrome (ou dermatofibrome) pigmenté

Lorsque le dermatofibrome est examiné par le dermatologue avec un dermatoscope, il voit typiquement un motif blanchâtre disposé en étoile et entouré d’un bord pigmenté. Un reseau pigmenté peut aussi être présent en surface.

Est-ce douloureux ?

  • Le plus souvent, l’histiocytofibrome est indolore.
  • A l’occasion il peut y avoir des démangeaisons et des douleurs.

Faut-il s’en inquiéter ?

  • Les dermatofibromes isolés sont sans consequence. Il sont souvent source d’inquiétude car ils peuvent être confondus avec des affections bénignes (grains de beauté) ou malignes.
  • Les lésions multiples peuvent signer une maladie systémique sous-jacente comme le lupus érythémateux systémique.
  • Des associations ont été décrites pour: l’infection par le HIV, la dermatomyosite, la maladie de Graves, la thyroïdite de Hashimoto, la Myasthenia Gravis, de syndrome de Down (Trisomie 21), la leucémie, le syndrome myélodysplasique, le lymphome à cellules T, le myélome multiple et la dermatite atopique. Des traitements par anti-viraux et l’efalizumab ont aussi été liés à leur apparition.

Le dermatologue effectuera peut-être une biopsie en cas de doute diagnostic. Il pourra aussi demander des examens complémentaires.

Comment le traiter ?

  • Le traitement est pour des raisons esthétiques et quand des symptômes sont présents.
  • L’excision chirurgicale est une possibilité. Toutefois, en raison de sa localisation fréquente sur les jambes, des grandes cicatrices inesthétiques peuvent en être la consequence.
  • La cryothérapie peut être une option avant le traitement chirurgical mais il y a un risque d’hyperpigmentation post-inflammatoire.

Contributeurs:

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse

Italiano 日本語 Deutsch русский язык


Category : Dermatofibrome - Modifie le 11.6.2012Category : Histiocytofibrome - Modifie le 11.6.2012