Section : Articles

Cancer de la peau – Eduquer afin de le détecter plus vite

Skin cancer education and early detection at the beach: a randomized trial of dermatologist examination and biometric feedback.

Emmons KM, Geller AC, Puleo E, Savadatti SS, Hu SW, Gorham S, Werchniak AE; Dana-Farber Skin Cancer Screening Group.

J Am Acad Dermatol. 2011 Feb;64(2):282-9. Epub 2010 Dec 15.

  • L’apparition de cancers de la peau est principalement liée à l’exposition solaire cumulative. C’est une bonne chose de les traiter au plus tôt mais le mieux serait de prévenir leur apparition en évitant le soleil ou en se protégeant. Le fait de gérer l’exposition solaire permet de limiter l’apparition de maladies de la peau, mais également de retarder le vieillissement de la peau: le photovieillissement. Mais le problème c’est comment encourager les gens à le faire.
  • Dans cette étude intéressante effectuée directement sur les plages (par camion) dans la région de Boston en été, 4 différentes stratégies ont été comparées chez 668 patients. Ils ont été divisés en quatre groupes:

0-éducation uniquement: explication du cancer de la peau ainsi que de brochures à propos de la protection solaire

1- éducation + feedback biométrique: en plus un Dermascan est effectué sur le visage et la tête. Cet appareil peut être comparé à une lampe de (365nm, lumière noire). Elle montre l’agrégation de la mélanine et donc les dommages des UV. Une photographie est donnée au participant en fin de l’entretien.

2- éducation + examen de la peau par un dermatologue

3- éducation + feedback biométrique + examen de la peau par un dermatologue.

  • L’évaluation de l’adoption d’une attitude d’éviction solaire fût faite par questionnaire à la fin de l’été. (la visite d’un dermatologue avec l’éventualité des biopsies fût documentée)
  • Résultats: En comparaison avec la stratégie éducation uniquement, les chances de le faire étaient 1.97* (1) fois, 1.94* fois (2) et 1.07* fois (3) plus importantes respectivement.
  • Discussion:
  1. L’étude a été réalisée dans une population à risque cherchant à s’exposer au soleil. Contrairement aux auteurs, nous ne pensons pas que l’examen de la peau par un dermatologue empêchera les patients à se protéger du soleil. Par ailleurs 1 (éducation + feedback biométrique) et 2 (2- éducation + examen de la peau par un dermatologue) montrent des résultats (odds ratio) similaires quand ils sont comparés à l’éducation uniquement (0).
  2. En revanche (3) éducation + feedback biométrique + examen de la peau par un dermatologue ne sont pas plus efficaces que l’éducation uniquement (0)(odds ratio: 1.07).
  • Pour conclure nous pensons encore:
  1. éducation + examen de la peau par un dermatologue (2) est la meilleure méthode car elle permet en plus une prévention secondaire: il s’agit du dépistage de la peau et du traitement à leurs stades précoces des dommages par le soleil/cancers de la peau.
  2. Le fait de se répéter (feedback biométrique + examen de la peau par un dermatologue) annule la volonté d’adopter un comportement de prévention. Il pourrait donner l’impression d’un manque de certitudes/confiance en soi de la part de la science/dermatologue et de vouloir contraindre l’adoption d’un comportement en induisant de la peur.

“Ce qui n’est pas pleinement compris se répète” Krishnamurti. Mais le bon sens, ça ne s’apprend pas


Category : Cancer de la peau - Modifie le 02.29.2012Category : détection tôt - Modifie le 02.29.2012Category : early detection - Modifie le 02.29.2012Category : Education - Modifie le 02.29.2012Category : skin cancer - Modifie le 02.29.2012