Section : Notes de congrès/conférences

Phénomène de Lucio dans la maladie de Hansen (lèpre)

  • Il s’agit d’une variante rare de la lèpre lépromateuse normalement retrouvée au Mexique et au Costa Rica. Des cas ont aussi été détectés au Canada, à Singapour, au Brésil et au Myanmar.
  • Historique:
    • Décrit en 1852 par Lucio et Alvarado
  • Etiologie:
    • Tous les cas de phénomène de Lucio décrits sont causés par Mycobacterium lepromatosis qui est la cause la plus fréquente de la lèpre au Mexique.
    • Microscopiquement, il s’agit d’une forme de vasculite: plus exactement une variante nécrosante de l’érythème noueux lépreux (erythema nodosum leprosum (ENL) (ceci fût découvert en 1948 par Latapi et Zamora)
  • Présentation:
    • Le phénomène se produit 1 à 3 ans après le début de la lèpre.
    • Sur le visage, on retrouve:
      • la peau infiltrée prenant un aspect brillant – on l’appele aussi “Lepra Bonita” (jolie lèpre) (Description par Latapi en 1936).
      • Madarose=perte des sourcils
      • ceci se manifeste initialement par la perte des rides (“jolie lèpre”). Mais plus tardivement la peau devient pendante et ridée.
    • Ces manifestations peuvent être précédées par le livédo réticulaire qui peut se localiser n’importe où mais qui est plus souvent retrouvé dans le bas des jambes ce qui peut mener par la suite à la formation d’ulcèrse avec des bords irréguliers (réticulés). Ces ulcères guérissent en 1 à 2 mois avec la MDT (Multi Drug Therapy) en formant des cicatrices atrophiques.
    • polyneuropathie et rhinite desctuctive sont souvent présentes
    • les mains et les pieds peuvent être tuméfiés

Contributeurs

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse.
Source de l’information: Eng CS. Lucio Leprosy – Revisited. Leprosy and other Mycobacteriosis – Status Update. 2014 (4) – 21st Regional Conference of Dermatology; Danang (Vietnam)