Section : Articles

Psoriasis et alimentation ?

Diet and nutrition in psoriasis: analysis of the National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) in the United States.
Johnson JA, Ma C, Kanada KN, Armstrong AW.
J Eur Acad Dermatol Venereol. 2014 Mar;28(3):327-32. doi: 10.1111/jdv.12105. Epub 2013 Feb 25.

  • Le psoriasis est une dermatose chronique et ses causes sont génétique et environnementale. Bien que l’objet de controverses, l’association entre l’acné et l’alimentation semble être de plus en plus acceptable…toutefois on ne peut pas en dire autant quand le patient demande: “est-ce l’alimentation influence le psoriasis ?”
  • Dans cette étude, les auteurs ont utilisé les données américaines de la National Health and Nutrition Examination {Survey] (NHANES) entre 2003 et 2006 (questionnaire). 6290 patients ont répondu dans le questionnaire qu’ils avaient le psoriasis. Des analyses sanguines furent aussi effectuées.
  • En se basant sur une analyse de regression multivariable le psoriasis était associé avec:
    • l’augmentation des taux sanguins de vitamine A (Odds ratio (OR)= 1.01, Intervalle de confiance (CI)=1-1.02, p=0.03)
    • l’augmentation des taux sanguins d’alpha-carotène (OR=1.02, CI=1.01-1.04, p=0.01)
    • moins de consommation de sucres (OR=0.998, CI=0.996-1, p=0.04)
    • l’augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) (OR=1.04, 95% CI=1.02-1.07, p=0.03)
    • Aucune différence ne fût observée concernant: la prise de calories, protéines, hydrates de carbone, gras total,  (acide-) gras saturé, gras monoinsaturé, gras polyinsaturés….ni les taux sanguins de (folate, vitamine B12, vitamine C, vitamine D, high density lipoprotein (HDL), cholestérol, cholestérol total, albumine, calcium, trans-beta-carotène, cis-beta-carotène, beta-cryptoxanthine, lutéine, xeaxanthine, trans-lycopéne, rétinyl palmitate, rétinyl stéarate, lycopène total.
  • Les résultats suggèrent que la “force” d’association entre le psoriasis et les observations alimentaires est comparable à celle liant l’IMC au psoriasis. Toutefois ces associations sont beaucoup moins fortes que pour celle liant l’arthrite au psoriasis (OR=2.31, CI=1.37-3.90, p=0.02).
  • Commentaire: les résultats de ce questionnaire suggèrent que la consommation faible de sucres et des taux sériques plus élevés de vitamine A (+ précurseurs) pourraient être associés avec le psoriasis. Ceci pourrait servir de base pour rechercher des liens entre la psoriasis et les habitudes alimentaires. Toutefois, les analyses statistiques/épidemiologiques ne sont pas suffisantes pour prouver un lien “causal” et davantage d’études s’imposent.

*La vitamine A et ses précurseurs sont importants pour la différentiation des kératinocytes et les résultats observés suggèrent que cette élévation pourrait s’agir d’un mécanisme compensatoire.

Contributeurs

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse.