Section : Notes de congrès/conférences

Traitement des verrues avec la cryothérapie et compréhension de son mécanisme d’action

La cryothérapie, comment ca marche ?

  • La cryothérapie consiste à sortir la chaleur des tissus traités.
  • La chaleur part grâce à la conduction de la chaleur: la conduction est importante pour les métaux (par exemple avec les sondes (probe en anglais)), puis la glace (par exemple en refroidissant la lésion juste après l’avoir fait une première fois), puis leau (par exemple en mouillant la lésion avant de la traiter tout en laissant une marge de 1-2mm autour d’elle)…la conduction la plus faible est celle de l’air (par exemple lorqu’on traite une lésion “normalement”)

Ce que cela signifie

  • La cryothérapie exerce davantage son effet:
  1. si de  l’eau est appliquée sur la lésion à traiter
  2. un second cycle de traitement est fait alors que de la glace demeure du premier cycle.

Au contraire, l’air est un mauvais conducteur de chaleur et une lésion “sèche” refrigérée pour la première fois sera moins réactive à la cryothérapie.

Est-ce que toutes les règions sont à la même température suite au traitement ?

  • La zone réfrigérée directement atteint facilement une température comprise entre -50 et -80 degrés celsius.
  • Toutefois les temperatures avoisinantes ont tendance a etre moins basse et rapidement au fur et a mesure que l’on s’eloigne. Les températures sont identiques “en anneau” autour du lieu d’application de la cryothérapie et se nomment isothermes.

En pratique:

  1. une température de -50 est necessaire pour détruire les cellules
  2. 2 cycles de traitements sont necessaires

Qu-est ce que cela nous enseigne sur le traitement des verrues en pratique ?

  • La première fois, traiter la verrue normalement.
  • Quand on traite la verrue pour la seconde fois, penser à mouiller la lésion pendant 30 secondes avant de faire la cryothérapie. Laisser une marge de 1 à 2mm autour de la lésion car il y a le risque de sous-traiter la région périphérique (effet “donut”).

Contributeurs

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse.

Source de l’information: 2014 (03) – Pasquali P, new approaches to cryosurgery. 72nd AAD (American Academy of Dermatology) Annual Meeting (Denver, CO, United States of America)