Section : Notes de congrès/conférences

Traiter les cicatrices d’acné avec l’adapalene (dérivé de la vitamine A)

  • Les cicatrices d’acné sont fréquentes chez les patients acnéiques. Il s’agit d’une séquelle visible de l’acné actif et persiste toute la vie. Les traitements peuvent être coûteux et comprennent peelings chimiques et le laser CO2 fractionné.
  • Cette étude mesure l’effet de l’adapalene dans le traitement des cicatrices d’acné.

 

  • Méthodes
    • étude prospective
    • étude pilote dans un centre, “open label”, chez des sujets agés entre 18 et 50 ans (20 sujets, 11 hommes, 35,7 ans en moyenne. En moyenne l’acné était présente depuis 22,86 ans et les cicatrices pour 19,26 ans).
    • Les cicatrices faciales atrophiques étaient gradées comme etant moyennes ou sévères (3-4 selon l’échelle de Goodmann-Baron) et étaient du type suivant: “icepick, boxcar ou rolling”.
    • L’étude était faite sur une période de 24 semaines. Les mesures étaient faites:
      • au début
      • au jour 10
      • aux semaines 8, 16 et 24
      • après le traitement: suivi a 36 semaines et 48-72 semaines
    • Méthodes d’évaluation: Global scarring grade, investigator global assessment (IGA), subject global assessment (SGA) et scores de qualité de vie.

 

  • Résultats
    • Les cicatrices d’acné au départ étaient moyennes (dans 60% des cas)
    • A la semaine 24, plus de la moitié des sujets (55%) ont eu une réduction du score de séverité des cicatrices  d’acné de 1 point (38,9%) ou 2 points (16,6%). 6-12 mois après le traitement, les résultats étaient encore maintenus chez 50% des sujets.
    • Les scores: IGA, SSA, de satisfaction ainsi que de la qualité de vie (DLQI: Dermatology Life Quality Index étaient tous améliorés).

 

  • Commentaire: aucune documentation photographique ne fût faite ni montrée.

Contributeurs

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse.

Source de l’information: 2014 (03)- Patel M, Improvement in atrophic scars by topical adapalene 0.3%. 72e Réunion annuelle de l’AAD (American Academy of Dermatology) (Denver, CO, Etats-Unis). Etude faite par Galderma