Section : Infections sexuellement transmissibles

Pertes vaginales

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse.

C’est quoi les pertes vaginales?

Il s’agit de sécrétions vaginales présentes dans le vagin. Elles peuvent être:

  • claires
  • blanches
  • jaunes
  • vertes

Est-ce toutes les pertes vaginales sont anormales?

  • Non, il y a des pertes physiologiques normales (glaires).
  • Il s’agit de sécrétions par des cellules de la paroi vaginale et du col de l’utérus.
  • La quantité et la nature des pertes physiologiques peut varier avec:
  1. l’âge
  2. le cycle menstruel
  3. l’activité sexuelle.

Quand est-ce que les pertes sont anormales et quelles en sont les causes?

  • Les décharges vaginales excessives, de couleur jaune ou vertes ou encore malodorantes sont considérées comme étant anormales.
  • Elles peuvent être provoquées par des infections:
  1. Champignons: muguet vaginal (Candida Albicans) par exemple
  2. Bactéries: Neisseria Gonorrhoea et Chlamydia Trachomatis par exemple
  3. Protozoaires: Trichomonas Vaginalis par exemple
  4. Virus: herpès (Herpès Simplex Virus) et verrues génitales (Papillomavirus Humain) par exemple
  • Parfois, les pertes vaginales peuvent être dues à des causes non-infectieuses:
  1. polypes cervicaux
  2. croissances cancereuses
  3. corps étrangers (par exemple tampons)

Comment trouve-on la cause d’une perte vaginale?

  • Une anamnèse, un examen physique et des tests de laboratoires adéquats permettront à votre médecin d’identifier la cause.

A) Qu’est-ce que le muguet vaginal?

  • C’est causé par une infection par la levure Candida Albicans
  • La levure est présente à l’état normal sur la peau et dans le vagin, mais dans certaines circonstances (diabète, grossesse, traitement par stéroïdes, contraceptifs oraux, antibiotiques) elle se multiple rapidement pour aboutir à une perte vaginale.
  • Généralement, le muguet vaginal n’est pas une infection sexuellement transmissible. Toutefois des partenaires sexuels de personnes infectées peuvent développer une candidose sur le pénis.
  • Comment traite t-on le muguet vaginal?
  1. Des ovules insérés dans le vagin sont les plus fréquemment utilisés (clotrimazole, miconazole).
  2. Des comprimés antifongiques (kétoconazole, itraconazole, fluconazole…) peuvent être prescrits dans les infections plus sévères ou récidivantes.
  3. Les causes sous-jacentes (diabète, prise d’antibiotiques…) doivent être controlés ou stoppés.

B) Qu’est-ce que la gonorrhée?

  • Chez la femme, la gonorrhée peut se présenter avec des pertes verdâtres ou jaunâtres (voir « gonorrhée »).
  • Il peut aussi avoir une dysurie (sensation de brulûres et douleurs lors du passage des urines).

C) Qu’est-ce que la cervicite à chlamydia?

  • Il s’agit d’une infection sexuellement transmissible provoquée par la bactérie chlamydia trachomatis.
  • Quels sont les symptômes de la cervicite à chlamydia?
  1. Elle peut se présenter comme des pertes vaginales se produisant 1 à 3 semaines après le rapport sexuel avec un individu infecté.
  2. Elle peut s’accompagner de dysurie (douleur lors du passage des urines).
  3. Toutefois, la plupart des femmes avec une infection par chlamydia n’ont pas de signes ou de symptômes.
  • L’infection doit être différentiée d’autres causes de décharges vaginales, surtout de la gonorrhée et la trichomonase.
  • Les infections chroniques par le chalmydia peuvent s’étendre aux organes avoisinants dans le bassin (les trompes de Fallope et les ovaires) ce qui aboutit à:
  1. des douleurs
  2. des grossesses extra-utérines
  3. l’infertilité
  • Les mères infectées peuvent transmettre l’infection au nouveau-né et provoquer une perte de vision (ophthalmia neonatorum) et une pneumonie.
  • Comment diagnostique t-on une cervicite à chlamydia?
  1. Le chlamydia est détecté par une culture des sécrétions du col de l’utérus (ou d’autres sites signifiants).
  2. Des tests antigéniques directs et une amplification des acides nucléiques (PCR: polymerase chain reaction) sont également disponibles.
  3. Les prises de sang ne sont pas utiles pour poser ce diagnostic.
  • Comment traiter la cervicite à chlamydia?
  1. L’antibiothérapie par la bouche (tétracyclines, érythromycine et azithromycine) est le traitement de choix.
  2. Les injections et les ovules intra-vaginaux ne sont pas utiles.

D) Qu’est que la trichomonase?

  • Il s’agit d’une infection par un protozoaire appelé Trichomonas Vaginalis.
  • Quels sont les symptômes de la trichomonase?
  1. La présentation clinique la plus commune est sous la forme de pertes vaginales qui sont profuses, de couleur verte et malodorantes.
  2. Cela peut s’accompagner de démangeaisons et d’une irritation doulouresuse de la vulve et du vagin.
  3. Cela doit être différencié de la gonorrhée et des infections à chlamydia.
  • Comment diagnostique t-on la trichomonase?
  1. Le protozoaire peut être retrouvé au microscope dans les sécrétions provenant du vagin et du col de l’utérus.
  2. Les cultures des sécrétions permettent de confirmer le diagnostic.
  • Comment traite t-on la trichomonase?
  1. On la traite par antibiothérapie orale de métrodinazole pendant une semaine.
  2. Les partenaires doivent être traités pour éviter un réinfection.

E) Qu’est-ce que la vaginose bactérienne?

  • Il s’agit d’une infection bactérienne fréquente chez les femmes. Elle s’accompagne de:
  1. décharges vaginales
  2. odeur désagréable
  3. douleur
  4. démangeaisons
  5. brulûres
  • Elle est due à un déséquilibre dans la flore bactérienne normale.
  • Les femmes qui ont un nouveau partenaire sexuel ou ont eu de multiples partenaires sont plus à risque de développer l’infection. Les femmes n’ayant jamais eu de rapport sexuel sont rarement affectées.
  • Comment diagnostique t-on la vaginose bactérienne?
  1. Recherche de signes cliniques (pertes vaginales, odeur désagréable)
  2. Tests de laboratoire effectués sur un prélèvement de fluide vaginal
  • Comment traite t-on la vaginose bactérienne?
  1. On la traite avec des agents antimicrobiens à prendre par la bouche. Deux médicaments sont recommandés – métronidazole ou clindamycine.

Que dois-je faire si j’ai des pertes vaginales qui me semblent anormales?

  • Consultez un médecin au plus vite.
  • Abstenez-vous de tout rapport sexuel.
  • Ne vous auto-médiquez pas.
  • Informez votre médecin de toute allergie médicamenteuse.
  • Complétez le traitement prescrit par votre médecin.
  • Demandez à votre partenaire sexuel (vos partenaires sexuels) d’également consulter un médecin.

Contributeurs

Dr Husain Ali Mahdi Juma  (دكتورحسين علي جمعه) – dermatologue. Manama,  Bahreïn

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse

National Skin Centre. Singapour

العربية 中文-汉语 中文-漢語 Deutsch Español Italiano Português русский язык Tagalog 日本語

No related posts.


Category : decharges vaginales - Modifie le 04.15.2010Category : glair. vaginal candidiasis - Modifie le 04.15.2010Category : glaires - Modifie le 04.15.2010Category : muguet vaginal - Modifie le 04.15.2010Category : vaginal loss - Modifie le 04.15.2010