Section : Notes de congrès/conférences

Comprendre l’acné du point de vue de la recherche

Objectif: Compréhension des causes moléculaires de l’acné et dangers sur estimés de l’isotrétinoïne prise par la bouche

  • Des avancées récentes en recherche fondamentale sur l’acné ont permis une meilleure compréhension de la pathogenèse et des causes de l’acné:
  • la surproduction de sébum par les glandes sébacées est influencée par:
  1. la dihydrotestostérone (DHT)
  2. l’Insulin-like Growth Factor (IGF)-1
  3. les ligands de PPAR
  4. des neuromédiateurs.
  5. la bactérie Propionibacterium acnes joue aussi un rôle en causant l’inflammation et en activant les “toll-like receptors”.
  • Sur le front génétique:
  1. observation de polymorphismes dans les gènes de l’interleukine-1-alpha et de l’IGF-1.
  2. Common J. et al. ont trouvé que les mutations null de la filaggrine* (trouvées dans l’Ichtyose Vulgaire et prédisposant à la dermatite atopique) ne protègent pas contre l’acné. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3094589/)
  • En ce qui concerne le traitement oral par l’isotrétinoïne, une étude récente rétrospective (AU National Skin Centre incluant 2000 patients) a montré que non seulement elle est efficace, mais que l’incidence des effets secondaires était très basse.

mutations “null” de la filaggrine = mutations provoquant une perte de fonction de la filaggrine

Contributeurs

Dr Christophe Hsu – dermatologue. Genève, Suisse.

Source de l’information: 2013 (07) – Tang M. 25th Annual Scientific Meeting of the Dermatological Society of Singapore (DSS) – Singapore